Mes 4 commandements pour bien se préparer à son premier emploi

C’est bien connu, faire son entrée sur le marché du travail comporte son lot d’incertitudes et d’appréhension. Tu as été sur les bancs d’école pendant la très grande majorité de ta vie, et voilà que tu obtiens fièrement ton diplôme, symbole de tous tes efforts accomplis et d’un chapitre important qui se termine. C’est un drôle de mélange d’émotions, à la fois de fierté, de nostalgie, de soulagement et parfois même d’angoisse face au futur. Nous n’avons souvent pas le temps de réaliser cet accomplissement que vient déjà le temps de se trouver un emploi dans lequel on espère apprendre, s’enrichir et s’épanouir non seulement en tant que travailleur, mais aussi en tant qu’individu.

Étant moi-même fraîchement sortie de l’université, j’ai pensé te donner mes 4 commandements qui mettent en lumière ce que ton premier emploi t’apprendra, autant au niveau professionnel que personnel. Ce sont des choses que j’ai apprises au fil des derniers mois et qui, j’en suis certaine, pourront te servir et auxquels tu pourras t’identifier lorsque viendra le temps de faire le grand saut sur le marché du travail:

1. Confiance, tu te feras

Le premier conseil est bien simple : fais-toi confiance. Il est normal parfois de douter de toi et de te remettre en question, puisque c’est ta vraie première expérience de travail. C’est comme un tourbillon d’informations et il peut être facile de s’y perdre. Il est tout de même important de croire en tes capacités, rappelle-toi que tu n’as pas été engagé pour aucune raison! Au fil des semaines, tu verras que tu prendras de plus en plus d’assurance et que plusieurs petites choses qui initialement te semblaient comme une montagne se feront naturellement.

2. Organisée, tu seras

Au tout début, tu te sentiras probablement submergé par toutes les tâches que tu dois accomplir, il est donc bien utile de développer tes propres trucs pour demeurer organisé et ne pas crouler sous le poids de ta to-do list. Une nouvelle tâche s’ajoute? Écris-là tout de suite sur ta liste de choses à faire, puis classe tes tâches de la journée en ordre de priorité. Ça semble simple, mais cela va tellement te sauver du temps (et des petits oublis!). Tu te sentiras également plus en possession de tes moyens et cela te permettra de mieux gérer ton horaire.

3. De bonnes relations de travail, tu bâtiras

Puisque tu passeras la majorité de tes journées avec tes collègues de travail, tu souhaites bien évidemment partir sur de bonnes bases et entretenir des relations d’entraide et respectueuses. C’est une chance de pouvoir apprendre à connaître d’autres professionnels du milieu et de te construire un nouveau réseau! Aussi, n’oublie pas que les autres autour de toi sont là pour t’aider : si tu as des questionnements concernant une tâche ou tout autre aspect de ton travail, n’hésite pas à demander plus d’informations, d’aller rechercher les ressources nécessaires. Il n’y a pas de question stupide, il suffit de demander pour avoir la réponse.

4. Ton sang-froid, tu garderas

Le dernier mais non le moindre! Comme rien n’est parfait, il est fort probable que certains pépins surviennent, qu’ils relèvent de ton contrôle ou non. Surtout, ne tombe pas en mode panique. C’est normal de stresser à un moment ou à un autre, nous sommes tous des humains, et puis, ça démontre que ton travail te tient à cœur et que tu veux bien faire les choses. Toutefois, ça ne sert à rien de laisser le stress t’envahir, la seule chose que tu dois faire est de te ressaisir et d’essayer de ton mieux de trouver une solution efficace au problème. Souviens-toi qu’on apprend avec nos erreurs!

Avec ces quatre conseils en tête, je suis certaine que tu es sur le bon chemin pour rendre un peu plus douce la transition entre les études et le marché du travail. Il ne reste plus qu’à voir les prochains mois comme étant certes, un défi, mais également un tout nouveau départ où tu auras la chance des faire tes preuves et d’enrichir tes connaissances!

Post A Comment

WordPress Video Lightbox Plugin